Les basiques : Yes, je me lance sur Twitter !

Twitter est un réseau social basé sur l’instantanéité et le partage d’informations.

On y retrouve des comptes (plutôt que des profils) pour des personnes physiques ou pour des entreprises, aucune différence n’est faite entre les deux. C’est un réseau particulièrement adapté aux personnalités politiques, aux médias, aux entreprises du numérique ou encore aux influenceurs. Il est intéressant d’y être pour les entreprises faisant du B2B (Business to Business, vente aux professionnels), mais on voit également se démocratiser de nouveaux usages BtoC (Business to Consumer, vente aux particuliers) notamment pour les services après-vente.

Comment cela fonctionne ?

Le principe est donc de rédiger un message public que l’on appelle un tweet, le tout en 280 caractères. Si la limitation de caractères est propre à Twitter, par rapport à d’autres réseaux sociaux, et que cela peut paraître court, il faut savoir qu’elle était encore de 140 caractères maximum il y a environ un an. Pour nous francophones, il faut avouer que les 280 caractères sont bien utiles pour développer nos réflexions !

Votre tweet une fois parti, se retrouve alors plongé au milieu d’un flux continu d’autres tweets que l’on appelle Timeline, ou fil d’actualités, les tweets sont classés par rapport à l’heure à laquelle vous avez tweeté. Un follower, ou autrement dit abonné, qui ne passe pas forcément ses journées sur le réseau pourra facilement passer à côté d’un grand nombre de tweets. Vous l’aurez compris, il n’est pas facile sur Twitter de sortir du lot et d’être visible, cependant pour y remédier, il faut veiller à utiliser des hashtags (#) et des mentions (@) (voir section Comment l’utiliser?).

Sur Twitter, vous avez des abonnés ou followers et des abonnements. En effet, la terminologie consacrée sur ce média est le terme de “suivre un compte” lorsque l’on s’y abonne (follow en anglais), on devient donc “follower”, et l’on parle de “suivre en retour” lorsque l’on s’abonne à un compte qui nous suit (follow back en anglais). Nos abonnements sont donc constitués des comptes que l’on suit.
S’il est possible de taguer (faire référence à un compte) que vous ne suivez pas, il n’est pas possible en revanche d’envoyer un message privé à un compte que vous ne suivez pas ou à un compte que vous suivez et qui ne vous suit pas en retour.

Il faut savoir également que vous pouvez avoir un compte privé ou public sur Twitter. Évidemment, avoir un compte privé pour un usage professionnel n’est pas très intéressant car votre audience ne pourra pas voir vos messages ni vous suivre sans procédure de validation de votre part.

Si vous créez un compte pour votre entreprise, vous pouvez obtenir la certification, qui correspond à un petit badge à côté du nom de votre compte validant l’authenticité de votre profil. Ceci permet de rassurer l’utilisateur.

Comment l’utiliser ?

Premièrement, étant donné qu’un tweet ne fait que 280 caractères, il faut absolument veiller à être clair et concis, afin de ne pas multiplier les tweets et de risquer de perdre l’utilisateur : la qualité et le contenu de l’information sont donc à privilégier.

Deuxièmement, utiliser des hashtags (#) permet que vos tweets puissent être référencés dans une conversation et facilement retrouvés via des mots-clés. Il convient donc de bien choisir vos hashtags, pour ce faire vous retrouvez dans votre timeline, les hashtags les plus utilisés du moment, et vous pouvez connaître le nombre de tweets avec le même hashtag lorsque vous tweetez. Il existe un large panel de hashtags, le mieux est d’en créer un pour votre entreprise ou pour une tendance permettant d’être facilement identifiable. Sinon vous pouvez utiliser des hashtags populaires, ce qui permet d’être vu par un très grand nombre d’utilisateurs, mais qui peut aussi noyer vos tweets au milieu des autres.

De même, les mentions (@) sont très utiles pour signaler votre post aux utilisateurs que vous ciblez : il suffit de mettre un @ devant le nom du compte de la personne que vous voulez taguer et le lien se fait automatiquement (sous couvert que la personne concernée l’ait autorisé). La personne derrière le compte sera alertée par une notification et pourra ainsi choisir d’interagir avec votre tweet (“aimer” avec un petit coeur, partager, répondre, etc).

Vous pouvez interagir avec les contenus des autres Twittos ou le vôtre. Par exemple, il est possible de retweeter le message d’un autre utilisateur qui vous intéresse, celui-ci apparaîtra donc dans le fil des posts de votre compte. Deux possibilités s’offrent à vous : la première consiste à le partager sans rien y ajouter. La deuxième consiste à repartager en y ajoutant un message pour donner votre avis, soutenir, contredire, le contenu en question. Il va sans dire que cette option est certainement la meilleure si vous voulez acquérir de nouveaux abonnés ou vous faire connaître sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez également simplement “liker” ou aimer un tweet en cliquant sur l’icône coeur. Le post apparaîtra également sur votre profil.

Il est possible de répondre à un post pour créer une conversation et laisser un commentaire qui sera affiché à la suite du post sur le compte de la personne ayant tweeté.

Et vous pouvez partager le contenu d’un tweet en message privé à un autre utilisateur si besoin en est. Ceci permet que votre conversation reste confidentielle.

Il est fortement conseillé d’utiliser des visuels, ce qui attire l’œil des utilisateurs vers vos tweets : des photos et des images bien sûr, mais surtout des vidéos. Twitter dispose de son propre player vidéo (pas besoin de lien Youtube), et c’est d’ailleurs ce média qui a créé les transmissions en live en étant précurseur dans ce domaine : vous pouvez diffuser des vidéos en direct, une mention spéciale apparaît alors qui prévient les utilisateurs.

Nous vous parlerons de la publicité payante pour sortir du lot, dans un prochain article. En attendant, nous vous souhaitons un bon lancement sur Twitter !

Vous trouvez ce contenu utile? N’hésitez pas à le partager et à nous en faire part !